Lucie Picandet – Le Soir du Poulpe – 30/01 au 20/02 – Drawing Lab Paris

Lucie Picandet – Le Soir du Poulpe – 30/01 au 20/02 – Drawing Lab Paris

Exposition personnelle Le Soir du Poulpe de Lucie Picandet, lauréate du Prix DRAWING NOW 2019, du 30 janvier au 20 février 2020 au Drawing Lab Paris.

30 JANVIER 17h – 21h : VERNISSAGE

6 FÉVRIER 19h30 : Entretien d’artiste réalisé par le critique d’art et commissaire d’exposition indépendant Philippe Piguet.

MÉDIATION du mardi au samedi de 11h à 19h. Elle a pour mission d’expliquer la technique des artistes, le propos de l’exposition et est à même de répondre à toutes les questions des visiteurs.

VISITES à heures fixes les mercredis et samedis à 12h30 et 16h sans réservation.

ATELIERS DRAWING KIDS les 12 et 13 février 2020 pour les enfants de 6 à 12 ans.

Pour la deuxième année consécutive j’ai le plaisir d’accueillir au Drawing Lab Paris l’exposition du lauréat du Prix DRAWING NOW. L’univers de Lucie Picandet est riche en formes et en couleurs. C’est à l’occasion de son exposition sur le stand de la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois lors de DRAWING NOW Art Fair 2019 (28 – 31 mars 2019) que j’ai pu découvrir ses œuvres et plonger dans son travail.
Lucie Picandet invente des mots et de formes. Les Émophones présentés au jury du Prix DRAWING NOW ont su plonger le visiteur dans un monde créé de toutes pièces. Un nouveau vocabulaire, propre à l’artiste et que nous lui proposons de déployer dans les 150 mètres carrés du centre d’art.
Sculptures, peintures, dessins sur papier ou encore sur toile, Lucie Picandet vous invite dans sa danse. Dans un rêve sans limite.

Christine Phal, Présidente de DRAWING NOW Art Fair et Fondatrice du Drawing Lab Paris
Lucie Picandet, Agent Saveur, Agents Saxiphrages, Série des Emophones, Celui que je suis, 2019_Aquarelle et gouache sur papier, 30 x 42 cm_Crédit photo de l’artiste
Lucie Picandet, Agent Saveur, Agents Saxiphrages (détail), 2019
Série des Émophones, Celui que je suis
Aquarelle et gouache sur papier, 30 x 42 cm © Galerie GP & N Vallois

L’espace-temps est un mollusque très affectueux et plein de surprises qui s’est émancipé de son coquillage par la force des choses. En fouillant dans ses entrailles, on comprend mieux dans quel abîme les humains sont fourrés. Quant à nous, pauvres agents saxiphrages, esclaves du bon vouloir de l’écrivaine qui n’a de cesse de nous jeter contre les pierres de sa parole inlangue, nous sommes les vaisseaux d’or du poulpe. C’est lui qui, à coup de cerveaux ventousés, nous envoie dans les couloirs immenses, les anneaux et les grands toboggans de la mémoire d’Hui, où tombent en catastrophe, et le sujet et la raison, pour faire émerger le souvenir, si lointain et insignifiant soit-il. Les sens se rassemblent, un son, une lumière, une sensation, et voilà la réminiscence. Soudain, ce court instant passé devient immense, il devient toute la pensée, tout ce qu’on peut mettre dedans. Et voilà que l’infime et immémoriale pépite enfouie au fond du poulpe, s’est déployée le long de son tentacule; ce, de telle manière que, depuis plusieurs années, sans le savoir, c’était sur lui que reposait la moindre de ses pensées.

Extrait Lucie Picandet “Le Soir du Poulpe”

L’écriture occupe une place importante dans le travail de Lucie Picandet : elle rédige des fictions inédites, en vers ou en prose, dont la plupart sont le point initial de ses productions, à l’instar du « Dalle du Lad », long poème initiatique en prose dont elle tire un important corpus d’œuvres sur papier. Son travail mêle différentes techniques, de la broderie à l’aquarelle, de l’écriture à la peinture, révélant un univers complexe, poétique et surréaliste.
En parallèle de son cursus aux Beaux-Arts de Paris, Lucie Picandet a également suivi des études de philosophie, théologie et esthétique. Lauréate du prix Emerige en 2015 et du Prix Drawing Now en 2019, elle a pris part à des expositions dans d’importantes institutions dont l’Irish Museum of Contemporary Art de Dublin ou la Fondation d’entreprise Hermès à Paris. En 2018, elle présentait son travail au Palais de Tokyo ainsi qu’à la galerie GP & N Vallois, dans le cadre de sa deuxième exposition personnelle.

Lucie Picandet, Storyboard Celui que je suis - Planche 2, 2017_Aquarelle sur papier, 43 x 57 cm © Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
Lucie Picandet, Storyboard Celui que je suis – Planche 1 à 3, 2019
Aquarelle sur papier, 43 x 57 cm (chaque)
Courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois © Galerie GP & N Vallois

Drawing Lab Paris
17, rue de Richelieu 75001 Paris
info@drawinglabparis.com
+33 (0)1 73 62 11 17
Tous les jours de 11h à 19h
Présence d’un médiateur du mardi au samedi de 11h à 19h (hors jours fériés)
Entrée libre