29/06▷04/11 – JOËLLE TUERLINCKX – LA CONSTELLATION DU PEUT-ÊTRE – CENTRE INTERNATIONAL D’ART ET DU PAYSAGE DE L’ÎLE DE VASSIVIÈRE

29/06▷04/11 – JOËLLE TUERLINCKX – LA CONSTELLATION DU PEUT-ÊTRE – CENTRE INTERNATIONAL D’ART ET DU PAYSAGE DE L’ÎLE DE VASSIVIÈRE

Exposition personnelle La Constellation du peut-être de Joëlle Tuerlinckx du 29 juin au 4 novembre au Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière, Beaumont-du-Lac.

Vernissage le samedi 7 juillet 2018 en présence de l’artiste.

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière est heureux d’accueillir l’artiste belge Joëlle Tuerlinckx pour sa première grande exposition monographique en France.

En parallèle de son projet d’exposition à la Dia Art Foundation (Beacon, New York, 2018) en septembre prochain et dans le prolongement de ses études en extérieur initiées lors de la dernière édition de Skulptur Projekte Münster, Joëlle Tuerlinckx s’engage sur toute l’étendue de l’île de Vassivière, depuis le sol du bâtiment jusqu’aux rives du lac, et y fait surgir onze nouvelles productions spécifiquement conçues pour ses paysages artificiels, dont une œuvre destinée à rejoindre la collection permanente du centre d’art déjà constituée d’une soixantaine d’œuvres pérennes.

À travers ces œuvres uniques — à découvrir à la fois dans les espaces intérieurs du centre d’art et en extérieur, entre prairies, bois et lac — l’artiste s’attache à explorer le pouvoir de la forme et de l’abstraction à raconter. Le visiteur doit ainsi arpenter le site constitué de pièces au sol qui forment, depuis le ciel étoilé du Plateau de Millevaches, une autre constellation d’objets singuliers transformant le rapport habituel au territoire et aux éléments qui le composent. Certaines de ces formes sont par ailleurs régies et inspirées d’une iconographie locale tenant compte du développement de ce qui fait son attrait, sa dimension particulière, tels que par exemple l’architecture du centre d’art ou la physionomie du lac.

La tour du bâtiment d’Aldo Rossi et Xavier Fabre devient l’espace qui abrite la source et l’énergie créatrice de ce nouveau paysage. L’artiste s’est en effet intéressée à l’histoire industrielle du lac, à la production d’électricité grâce à cette masse d’eau exploitée qui dessine les contours de l’île. Les œuvres seraient issues de cette énergie révélée. Les espaces du centre d’art disparaissent et deviennent un même champ d’éléments usinés retournés, déplacés, modifiés.

Les sculptures dans les bois de l’île et sur le lac sont à trouver. Elles échappent au sens, suggèrent et bouleversent le lieu de leur naissance. Elles surprennent à l’image d’une œuvre exceptionnelle produite pour le site, un jet d’eau qui se rêve de devenir une fontaine.
Cette constellation du peut-être vient questionner l’infini possibilité d’un espace et d’une œuvre, de la forme à la matérialité, de la présence jusqu’à l’absence, et trouve à Vassivière une place privilégiée pour exister.

Une édition spécialement pensée par l’artiste, contenant textes et plans, permettra aux visiteurs de découvrir l’ensemble des œuvres de l’exposition. Le centre d’art publiera également un catalogue monographique en partenariat avec d’autres institutions internationales.

Partenaires de l’exposition : l’association des Amis du centre d’art de Vassivière, EDF, le syndicat le Lac de Vassivière et  Wallonie-Bruxelles International.

Œuvres produites avec   Arrolimousin  (Limoges),  le  CRAFT  (Limoges),  la Fonderie  Couffignal (Aixe-sur-Vienne),  Jean-Michel  Louel  (Belgique), Picat Carrosserie (Limoges),   Portiso (Peyrat-le-Château).

Le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière
L’île de Vassivière n’est qu’en apparence naturelle. Ancienne colline devenue île en 1952, suite à la création d’un barrage et d’une retenue d’eau pour produire de l’électricité, son histoire exceptionnelle confère au site une singularité stimulant l’imaginaire et la créativité. Pour compléter la collection de sculptures qui habitent l’île depuis les années 80, un centre d’art a été construit en 1991 par Aldo Rossi et Xavier Fabre. Présents sur la scène nationale et internationale, de nombreux artistes emblématiques y ont exposé leurs œuvres. Depuis 2012, le Centre d’art s’est agrandi d’une annexe au Château devenu lieu de résidences, multipliant les perspectives artistiques dans le territoire.

Depuis 2017 le centre d’art est relais institutionnel de l’action Nouveaux Commanditaires pour la Fondation de France.


Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière est membre du réseau national Arts en résidence

 

Centre international d’art et du paysage 
Île de Vassivière 
87 120 Beaumont-du-Lac
Du mardi au vendredi : 14h-18h
Le samedi et dimanche : 11h-13h / 14h-18h
Ouvert les jours fériés sauf le 25/12 et le 01/01

HORAIRES D’ÉTÉ  Juillet-Août
Ouvert tous les jours : 11h-13h /14h-19h



RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn