Salon de la micro-céramique “Petit feu” – 14 & 15/12 – Le Point Éphémère, Paris

Salon de la micro-céramique “Petit feu” – 14 & 15/12 – Le Point Éphémère, Paris

Salon de la micro-céramique Petit feu organisé par les artistes Charlotte Jankowski, Hyewon Kim et Linda Branco les 14 & 15 décembre 2019 au Point Éphémère Paris avec les œuvres des artistes Andrea Aversa, Cécile Meynier, Charlotte Beltzung, Charlotte Jankowski, Coline Oliviero, Eric Mezan, Florian Sumi, Hyewon Kim, JJ von Panure, Julie Savoye, Julie Navarro, Kay Maruta, Laura Porter, Linda Branco, Louise Gügi, Luc Avargues, Lucile Boudier, Marie Glaize, Marion Bocquet-Appel, Marion Flament, Margot Darvogne, Mélanie Yvon, Merdedes Semino, Nastassia Takvorian, Pierrick Mouton, Réjane Lhote.

Le 14 décembre 2019 de 14 h à 19h30
Le 15 décembre de 14h à 19 h

Salon de la micro-céramique_Petit feu_Point Éphémère Paris_Réjane Lhote
Réjane Lhote, HOUSES, 2016
céramique – 7 x 7 cm

« Petit feu », salon de la micro-céramique, aura lieu les 14 et 15 décembre 2019 au Point Éphémère, un lieu de création situé au bord du canal de l’Ourcq qui accueille des festivals, des concerts et des expositions. Le temps d’un week-end, trois artistes en invitent une dizaine d’autres à présenter une sélection de pièces de petite taille sur des tables qui, si elles reprennent les codes d’un classique salon de l’édition ou de la céramique, sont pensées par les artistes et les organistrices comme de vraies installations qui conduisent le visiteur à déambuler dans l’espace comme s’il visitait une exposition. Mais tous les artistes seront là, pour vendre et échanger autour de leur travail, du salon et de leur rapport à la céramique. Parce qu’elles voient la céramique comme une pratique chaleureuse et généreuse, l’équipe « Petit feu » a aussi créé une étagère pour accueillir quelques pièces d’artistes plus nombreux. Et pour la même raison elles ont choisi d’y associer un programme de performances aux formats divers qui viendront rythmer le temps de ce salon.

instagram @petit_f_e_u
petit.feu.paris@gmail.com

Salon de la micro-céramique_Petit feu_Point Éphémère Paris_Marion Flament
Marion Flament, Melted dishes, 2018
Faïence rouge émaillée. Dimensions variables.
Exposition Melted sun, avril 2018, squaresquaresquare, Paris. © Anne Bourrassé

Petit feu en céramique évoque l’idée d’une cuisson douce et tranquille. Une image parfaite pour cet événement qui réunit des artistes céramistes avertis et d’autres qui se sont essayés à la céramique pour l’occasion. C’est leur baptême du feu. Un saut plutôt doux dans un domaine qui, s’il demande des compétences techniques, n’a rien d’intimidant. Puisqu’on tient la terre dans ses mains, ce qu’on crée est à notre hauteur, c’est humain. On a envie de s’y mettre, de faire quelque chose. Nous proposons donc à tous ces artistes de faire feu commun. Le terme « micro-céramique » est créé pour l’occasion. Il évoque l’idée d’une production de petites pièces, à l’image de la main, peut-être. Mais il parle aussi d’un mode possible de diffusion de la céramique qui rappelle des pratiques d’édition. La micro-céramique suggère une fabrication en petites séries ou même des objets uniques. Le multiple fait main est toujours un peu différent et donc, unique. Le salon propose l’expérience d’une diversité affirmée et manifeste un droit à sortir des canons de ce type d’événements. Les artistes invités s’emparent de l’espace, réagissent à la sempiternelle table de salon qui accueille leur production. D’autres artistes sont là et égrènent quelques performances, en lien ou non avec la céramique, elles sont une tentative, une envie, un peu comme quand, curieux, on ajoute quelques épices peu communes dans une sauce pour essayer.

Salon de la micro-céramique_Petit feu_Point Éphémère Paris_Julie Navarro
Julie Navarro, Sous un drap

Performances

La céramique est une pratique au sens propre, elle oblige celui qui la pratique à se confronter à des contraintes techniques particulières qui elles aussi modèlent un rapport à la matière. Mais c’est également un médium malin en cela qu’il sait s’infiltrer dans d’autres pratiques, vivre dans une installation, être utile et rester sculpture quand même. La question de son statut est cruciale et nous avons envie d’y réfléchir à travers des propositions performatives, médium qu’il est trop facile de qualifier d’immatériel. Se joueront des dialogues, rencontres inattendues, commentaires sur la forme du salon, tout cela dans une ambiance conviviale comme autour d’un petit feu

Samedi 14 décembre 16 heures : Mélanie Yvon, lecture
Dimanche 15 décembre 18 heures : Marie Glaize & Louis Clais, Jeu des accords, 2019, en collaboration avec Louis Clais

en continu :
Kay Maruta, Papiers cadeaux, 2019
Luc Avargues, performance-dégustation de boisson et nourriture dans contenants en céramique

Installation :
Virginie Gouband devrait présenter une installation avec une céramique en terre crue en milieu aquatique

Virginie Gouband_Canis major_l’attrape couleurs_Lyon
Virginie Gouband «Canis major», valchromat noir, gré, cuillères dorées, pince en inox, impression A5, l’attrape couleurs, Lyon 2017.

Le Point Éphémère
200 Quai de Valmy, 75010 Paris
Métro Jaurès (lignes 5, 2 et 7 bis)
Métro Louis Blanc (ligne 7)
Bus 26 /46 / 48