Prix Sciences Po pour l’art contemporain — 10e édition – 16 au 26/04 – Sciences Po, Paris

Prix Sciences Po pour l’art contemporain — 10e édition – 16 au 26/04 – Sciences Po, Paris

L’exposition de la 10e édition du Prix Sciences Po pour l’art contemporain sur le thème de la “succession” rassemble les oeuvres de Minia Biabiany, Émilie Brout & Maxime Marion, Marc Buchy, Io Burgard, Dorian Cohen, Mathis Collins, Hilary Galbreaith, Jérôme Grivel, Chrystèle Nicot, Yan Tomaszewski jusqu’au vendredi 26 avril 2019.

Remise des prix le mardi 23 avril au soir.

Le Prix Sciences Po pour l’art contemporain est né en 2010 à l’initiative de quatre étudiantes de Sciences Po, passionnées d’art et animées par la volonté de créer une passerelle entre l’Institut d’Études Politiques et le monde de l’art.
Pionnier dans le domaine des prix étudiants, le Prix Sciences Po a su se distinguer par la qualité de ses sélections ainsi que par la renommée des membres qui composent son jury et son comité de sélection. Au fil des années, le Prix s’est imposé comme une référence dans le domaine de la jeune création contemporaine. Il permet la rencontre entre étudiant·e·s, amateur·trice·s et professionnel·le·s du monde de l’art.
Sont attribués chaque année un Prix du Jury, d’une valeur de 5000€, et un Prix du Public, d’une valeur de 1000€. Les artistes sélectionné·e·s bénéficient d’une exposition pendant dix jours dans le hall du bâtiment de Sciences Po du 28 rue des Saints-Pères.

Succéder, c’est embrasser la responsabilité de créer et de transmettre dans un monde où la mémoire se brouille et vacille.
Qui me précède ? Qui marchera dans mes pas ? Suis-je légitime à me revendiquer d’un ordre préexistant, ou est-ce mon devoir de veiller à la création de nouveaux possibles ? Suivre ou briser, rompre et recréer : est-ce la raison essentielle de l’art ?
Inhérente à la création, la question de la succession se conjugue aussi à celles de la production et de la matérialité des œuvres. De même que les mouvements artistiques se succèdent en créant des ruptures, toute œuvre ne contient-elle pas un mouvement de balancier, oscillant entre la suite cohérente et l’héritage dont elle se distancie et s’abstrait ?
Le moment de la succession serait alors l’occasion de réinventer les matériaux, les outils, les techniques et les formes artistiques.
Pour célébrer sa première décennie, le Prix Sciences Po pour l’art contemporain souhaite questionner une époque où passé, présent et futur se confondent. Nous vous interrogeons, en tant que jeunes artistes, sur le sens de la succession dans l’art, et sur la portée que vous voulez lui donner.

Hall du bâtiment de Sciences Po
28 rue des Saints-Pères.

POINT CONTEMPORAIN SOUTIENT LE PRIX SCIENCES PO POUR L’ART CONTEMPORAIN