25/10▷08/12 – PAYRAM – CE QUE MES YEUX ONT SENTI – GALERIE MAUBERT PARIS

25/10▷08/12 – PAYRAM – CE QUE MES YEUX ONT SENTI – GALERIE MAUBERT PARIS

Exposition personnelle Ce que mes yeux ont senti de Payram du 25 octobre au 8 décembre à la Galerie Maubert, Paris.

Vernissage jeudi 25 octobre

L’exposition sera l’occasion de rassembler, autour de la mémoire des sens, des polaroids 55 inédits de la série Fragile (1988-2008), ainsi qu’une série montrée pour la première fois, Printemps (1992-1994), polaroïds couleurs SX70 rehaussés d’encre. 

” L’exil français de Payram l’Iranien est au plus près de ce qui constitue son œuvre depuis plus de trente ans. Et cette œuvre est de cette matière photosensible où se joue la possibilité d’abolir les distances. (…) Là où la lumière entame un long sommeil sans mourir. La condition de l’exil est aussi la condition de l’œuvre. Le renoncement ouvre un destin. Payram invente dans cette saudade persane des images où le temps et la distance s’annulent par la sensualité qui est une érotique de la consolation. ” Michel Poivert, Le sommeil des éclairs, 2018 


Khosrow Peyghamy, dit Payram, est né en 1959 à Téhéran. Il vit et travaille à Paris.
Ce photographe iranien, chassé en 1983 de son pays natal par la révolution islamique développe un travail photographique autour de la fragilité de sa condition d’exilé, de son environnement, qu’il met en parallèle de la fragilité du médium argentique, notamment du polaroïd, instantané et unique. Son travail photographique est présent dans de nombreuses collections publiques (Musée de l’Elysée à Lausanne, Bibliothèque National de France (BNF), Macedonian Museum of Contemporary Art (Grèce)…) et privé (Collection JPMorgan, Collection Neuflize Vie…). Il publie en 2011 Syrie 55 aux Editions GANG et, en 2017, Il y a beucoup de lumière ici aux Editions du Bec en l’Air.

Visuel de présentation : Fragile, 1988-2008 Polaroïd 55, 11 x 14 cm, pièce unique

Galerie Maubert
20 rue Saint-Gilles
75003 Paris

 

Payram_Ce que mes yeux ont senti_Galerie Maubert Paris
Fragile, 1993 tirage argentique baryté, 120 x 160 cm, Ed. 3


0 Partages