26/01 AU 16/03 – LYNDI SALES – UN JOUR J’AI TROUVÉ UN PAPILLON ARC-EN-CIEL – GALERIE MARIA LUND PARIS

26/01 AU 16/03 – LYNDI SALES – UN JOUR J’AI TROUVÉ UN PAPILLON ARC-EN-CIEL – GALERIE MARIA LUND PARIS

Exposition personnelle Un jour j’ai trouvé un papillon arc-en-ciel de Lyndi Sales du 26 janvier au 16 mars à la Galerie Maria Lund, Paris.

 

Vernissage samedi 26 janvier de 17h à 20h

 

Le titre de l’exposition reprend un commentaire publié sur le forum d’un jeu virtuel dont on atteint le but – trouver l’Utopia – via l’attribution de points pour avoir repéré des papillons dans des paysages urbains désolés.
Si l’insecte est symbole de la métamorphose, de l’éclosion à l’épanouissement en beauté, l’arc-en-ciel fait référence à une réalité immatérielle, splendide et fugace, à un désir qui ne pourra s’assouvir. Il suggère un pont entre deux éléments de nature différente tel que les mondes physique et spirituel. Ainsi, « Un jour j’ai trouvé un papillon arc-en-ciel » convoque – avec poésie et simplicité – l’instant unique, l’expérience, le souvenir, le rêve…
Composition d’une hormone qui fait aimer, structure d’un cristal et de son parallèle parmi les étoiles, deep web et mandalas : Lyndi Sales emprunte à l’imagerie scientifique et technologique comme aux représentations symboliques. Elle interroge, juxtapose, regarde, rêve pour confronter frayeurs et fascinations, émerveillement et horreur. Via ses œuvres en deux ou trois dimensions, l’artiste repousse les frontières du visible pour accéder à une meilleure compréhension du monde. Son exploration des réalités sociétales s’accompagne d’une quête spirituelle.
Depuis des années, elle puise une partie de son inspiration dans la recherche spatiale de pointe tout en se nourrissant de la pensée bouddhiste. Naviguant entre microcosme et macrocosme, entre tangible et immatériel, nombre de ses œuvres cherchent à donner forme aux dualités lumière/obscurité, masculin/féminin, vie/mort. Désir d’équilibre, de visions et d’utopies voire d’autres mondes possibles, l’univers de Lyndi Sales est profondément marqué par son environnement : une réalité sud-africaine de tous les contrastes, où se côtoient notamment innovation et détresse matérielle.
Son langage est celui du beau, telle la beauté captivante du papillon qui incarne la mutation possible.

 

Visuel de présentation : Lyndi Sales, Petuitary gland 11, 110 x 143 x 3,5 cm, acrylique sur papier – collage, 2018.

 

Galerie Maria Lund
48 rue de Turenne –75003 Paris

 

Lyndi Sales_Un jour j’ai trouvé un papillon arc-en-ciel_Galerie Maria Lund_Paris
Lyndi Sales, A place where I found moments of loving myself: Catacomb dream map 3 (detail), 104 x 103 cm, broderie et pierres sur toile de lin, 2018.


0 Partages