28/02 AU 06/04 – GIANPAOLO PAGNI – DRAWING PERHAPS – GALERIE MODULAB METZ

28/02 AU 06/04 – GIANPAOLO PAGNI – DRAWING PERHAPS – GALERIE MODULAB METZ

Exposition personnelle Drawing perhaps de Gianpaolo Pagni du 28 février au 6 avril 2019 à Galerie Modulab, Metz.

 

Vernissage le 28 février à 18 h
Rencontre, dédicace le 28 février à partir de 18h30, des 30 premiers exemplaires du nouveau livre de Gianpaolo Pagni, Biologia Grafica – extrait, édité par Solo Ma Non Troppo et Modulab.

 

Dessiner peut-être. En effet Gianpaolo Pagni crée des tampons qu’il utilise comme des outils de dessin, échappant ainsi volontairement au geste traditionnel du « dessinateur » et lui permettant de jouer de la variation des traces et des motifs, des répétitions incessantes et comme musicales. À travers cet outil premier, son travail se concentre autour du souvenir pour mettre à jour une archéologie personnelle, forme d’autoportraits sans cesse renouvelée, et de fictions amusantes et/ou dramatiques à révéler. Aussi, le processus de réappropriation, à travers la liste, la collection, l’objet et son empreinte, sont autant d’éléments essentiels dans son travail de dessin que dans sa peinture. Sa pratique s’étend également via le livre et le multiple ; il en crée de nombreux, qu’ils soient uniques, imprimés, peints ou tamponnés, édités, autoédités, reliés ou non.

 

“Rouge, jaune, vert, les couleurs fusent dans l’oeuvre de Gianpaolo Pagni, conférant à l’ensemble une architecture vigoureuse. La création de Gianpaolo Pagni est riche, variée : peinture, dessin, installations mais aussi communication, presse, édition. De l’oeuvre émane une identité d’une grande cohérence, il s’y dégage un goût affirmé pour le signe et ses variations, pour la sérialité, pour la liste, mais aussi pour le jeu. L’accumulation et les assemblages vont révéler un univers singulier dont la dimension liée au souvenir et à la trace laisse imaginer une étendue dont «on devine qu’elle ne se conclut pas dans une forme» comme se plait à écrire Umberto Eco, autre grand amateur de listes.” Gianpaolo Pagni ou « La poétique de l’et caetera » par Francine Foulquier

 

GIANPAOLO PAGNI, vit à Paris, travaille au Pré-Saint-Gervais (Fr).
Le travail de Gianpaolo Pagni se concentre autour de la dimension liée au souvenir et à la trace, utilisant le motif et la répétition pour mettre à jour une archéologie personnelle, forme d’autoportrait sans cesse renouvellé. Le processus de réappropriation, à travers la liste, la collection, l’objet et son empreinte, sont autant d’éléments essentiels dans son travail de dessin que dans sa peinture. Depuis 2000 il crée ses tampons et les utilise comme des outils de dessin à part entière. Sa pratique s’étend également à travers le livre ; il en crée de nombreux, qu’ils soient uniques, imprimés, peints ou tamponnés, édités, autoédités, reliés ou non.

 

Visuel de présentation : Gianpaolo Pagni, Cartels, (série), 2018, tampons sur papier, L 21 x H 29,7 cm

 

Modulab
28, rue Mazelle 57000 Metz

Ouvert du jeudi au samedi
de 14h à 18h et sur rendez-vous

 

Gianpaolo Pagni_Drawing perhaps_Galerie Modulab_Metz
Gianpaolo Pagni, Chou – Show, série, 2018, Tampons sur papier, 21 x 29,7 cm


32 Partages