29/09 ▷ 18/11 – FACE CONTRE TERRE – GALERIE JOCELYN WOLFF / LE SHED – NOTRE-DAME DE BONDEVILLE

29/09 ▷ 18/11 – FACE CONTRE TERRE – GALERIE JOCELYN WOLFF / LE SHED – NOTRE-DAME DE BONDEVILLE

Exposition Face contre terre réunissant les 18 artistes de la Galerie Jocelyn Wolff du 29 septembre au 18 novembre à Le SHED, Notre-Dame de Bondeville

Opening le samedi 29 septembre
à 18h au SHED, 12 rue de l’Abbaye, Notre-Dame de Bondeville ;
à 19h à l’ACADÉMIE, 96 rue des Martys de la Résistance, Maromme
En plus de son espace industriel de la fin du 19è siècle à Notre-Dame de Bondeville, le SHED s’agrandit en ouvrant, en étroite collaboration avec la ville de Maromme, une extension de ses locaux au sein de l’hôtel particulier de la fin du 16è siècle (anciennement maison Pélissier). Celle-ci permettra de découvrir les espace de L’ACADEMIE, futur projet du SHED

La Galerie Jocelyn Wolff célèbre ses 15 ans d’existence en organisant une exposition d’un format et d’une ampleur indédits, bénéficiant de l’invitation du centre d’art contemporain le SHED. Elle réunit tous les artistes de la galerie pour la première fois. Tout l’équipe de la galerie a été impliquée dans sa conception.

Pour la première fois, nous pourrons partager en dehors de Paris notre programmation et montrer des oeuvres d’artistes émergents que nous accompagnons, en dialogue avec des artistes déjà fortement identifiés sur la scène internationale.

De Clemens von Wedemeyer, dont l’exposition a marqué l’ouverture de la galerie Jocelyn Woff en 2003, jusqu’à Santiago de Paoli, qui présente sa première exposition en dehors de l’Argentine en septembre 2018 à la galerie de Paris. L’exposition comprend aussi les oeuvres de William Anastasi, Zbynèk Baladràn, Diego Bianchi, Katinka Bock, Colette Brunschwig, Miriam Cahn, Frédéric Moser & Philippe Schwinger, Guillaime Leblon, Isa Melsheimer, Ulrich Polster, Prinz Gholam, Hans Schabus, Elodie Seguin, Francisco Tropa, Franz Erhard Walther et Christoph Weber.

Il s’agit aussi de témoigner de notre attachement aux structures indépendantes faisant un travail de fond en province : à l’heure où certains déplorent la fermeture de centres d’art, nous voyons des lieux émerger (le SHED, mais aussi les Moulins de Paillard en Touraine par exemple) qui sont des iniatives d’artistes.

Et puis nous avons des projets en Normandie, qui est une région dont le réseau d’art contemporain est encore en développement. Nous sommes en train de restaurer un petit manoire normand près de Fécamp qui acceuillera une programmation et des projets de la galerie d’ici un an.

LE SHED
12 rue de l’Abbaye, Notre-Dame de Bondeville ;
L’ACADÉMIE, 96 rue des Martys de la Résistance, Maromme

 



0 Partages