& Friends 2020 – 09 au 30/01 – Le Feuvre et Roze, Paris

& Friends 2020 – 09 au 30/01 – Le Feuvre et Roze, Paris

Exposition collective & Friends 2020 avec les artistes Idir Davaine, Louise Janet, Karolina Orzełek, Maxime Penaud à la galerie Le Feuvre et Roze, Paris du 9 au 30 janvier 2020.

Vernissage jeudi 9 janvier à partir de 18h
en présence des artistes

Pour cette première exposition de 2020, Franck Le Feuvre et Jonathan Roze présentent un quatuor de jeunes artistes, encore étudiants et récemment diplômés des Beaux-Arts de Paris. Quatre peintres, abstraits ou figuratifs, au travail déjà affirmé et à l’esthétique déjà singulière…

Idir Davaine
Né en 1990 diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2017

exposition & Friends 2020_Le Feuvre et Roze_©Idir Davaine
Idir Davaine, Sans titre – vue d’ensemble n°2, 2019
Or paillette, acrylique sur toile, 200 x 140 cm

“La pratique picturale d’Idir Davaine est d’abord une manière sensible d’éprouver les formes. Sortes de vestiges digitaux, elles se retrouvent traduites sur la toile, entre signes issus de la culture internet et influences BD. Les motifs de base : paysages, forêts, nature, bien que classiques, répondent à la nécessité d’un flux continu d’images, opération de collection, symptômes d’une culture impatiente s’inscrivant dans la modernité.”

Élisa Rigoulet

Louise Janet
Née en 1999 étudiante en deuxième année aux Beaux-Arts de Paris

exposition & Friends 2020_Le Feuvre et Roze_©Louise Janet
Louise Janet, Thinking How To Desappear Completely, 2019
Huile sur toile, 38 x 55 cm

” J’écris quotidiennement le déroulement exact de chacune de mes journées et ai pris l’habitude de dessiner sur le motif dans tous les endroits où je me rends. Ces deux exercices sont les points de départ de mes peintures que je conçois comme une sorte de journal intime à retardement. Entre autobiographie et autofiction, j’essaie de traduire ce qui constitue mes questionnements actuels : mon rapport aux autres, à moi-même, à mon enfance et la confrontation à l’âge adulte. Mais aussi l’absurdité de nos existences aujourd’hui : nos vies qui tournent en rond, la vacuité des rapports humains, notre volonté insensée de toujours gagner plus de temps, plus d’argent.”

Louise Janet

Karolina Orzełek
Née en 1992 diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2016

exposition & Friends 2020_Le Feuvre et Roze_©Karolina Orzełek
Karolina Orzełek, Sans titre, 2019
Huile sur toile, 80 x 120 cm

“Née en Bielsko-Biała dans le sud de la Pologne, Karolina Orzełek intègre les Beaux-Arts de Paris dans l’atelier Philippe Cognée, puis Tim Eitel dont elle est diplômée en 2016. Elle vit et travaille à Paris.

Bien des années plus tard, un tableau de Karolina Orzełek ferait renaître ce sentiment d’étrange étrangeté qui nous avait abandonné en refermant le livre. Les ciels jaunes, l’herbe rouge, le feraient resurgir comme un souvenir enfoui, le parant d’une sensation nouvelle de familiarité. Vite, nous reconnaîtrions cet espace qui s’ouvre à nous sur un : « il était une fois », ce hors-temps qui nous fait traverser en quelques heures Cent ans de solitude.”

Frédérique-Anne Oudin extrait de Karolina Orzełek. Un réalisme magique, ARTENSION n°150, juillet-août 2018

Maxime Penaud
Né en 1990 diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2016

exposition & Friends 2020_Le Feuvre et Roze_©Maxime Penaud
Maxime Penaud, THEN / UNTIL / NOW / BACK, 2016
Acier, bois, aimant, résine, peinture acrylique 4 x 25 x 50 cm (chaque composition)

“Qu’elle soit droite ou virevoltante, précise ou incertaine… la ligne est toute présente dans les œuvres de Maxime Penaud. À commencer par la ligne d’horizon, purement imaginaire, qui contient l’infini d’un simple geste et dont il nous offre les variations détachables dans un carnet. Ses dessins, ses « tableaux », repositionnables à l’aide d‘aimants… et autant de compositions s’offrent comme un prolongement possible à la phrase que Paul Klee prononça en 1921 lors de son premier cours au Bauhaus : « je commence là où en fait commence la forme picturale, c’est-à-dire au point qui se met en mouvement. » C’est donc un questionnement autour du geste-même de dessiner, du déplacement, du mouvement, que met en place Maxime Penaud à travers son travail, mais aussi du signe graphique et de son contexte.”

Anaïd Demir

Le Feuvre & Roze
164 rue du Faubourg Saint-Honoré75008 Paris
01 40 07 11 11
info@lefeuvreroze.com