23/11▷23/12 – FRANCA RAVET – FAUX-SEMBLANTS – GALERIE MARTINE EHMER BRUXELLES

23/11▷23/12 – FRANCA RAVET – FAUX-SEMBLANTS – GALERIE MARTINE EHMER BRUXELLES

 Exposition personnelle Faux-semblants de Franca Ravet du 24 novembre au 23 décembre à la galerie Martine Ehmer, Bruxelles.

Vernissage le vendredi 23 novembre de 18h à 21h

Comme une suite logique aux «Apparences» de 2016, Franca Ravet revient à la galerie Martine Ehmer avec l’exposition «Faux-Semblants» dans laquelle elle approfondit sa quête identitaire.

Toujours à la poursuite d’une réconciliation entre deux univers, cherchant à parfaire l’équilibre entre instinct et raison, force et douceur, immobilité et mouvement Franca Ravet joue des réserves et des pleins. Elle brouille les pistes pour y voir plus clair. Avec «Faux-semblants», l’artiste oscille entre éclatement et reconstruction de soi dans une composition intuitivement orchestrée. Chaque oeuvre libère une énergie impulsive et sensorielle. Le fond et la forme se tiennent tête pour mieux se compléter.

Franca Ravet opère telle une chimiste dans son atelier, entourée d’ustensiles de laborantin, comme ces seringues dans lesquelles elle insère du latex afin de réaliser des motifs répétitifs, presque convulsifs. Inspirée par des clichés radiographiques de sa propre anatomie, l’artiste donne vie à des graphies introspectives toutes en contraste. Ses oeuvres nous révèlent une quête de soi mutante, une projection singulière de l’artiste, un transfert de soi matérialisé par la cire, le latex, l’acrylique, les pigments, les vernis… Dans une perpétuelle recherche, chaque élément vient s’imbriquer l’un dans l’autre, comme les pièces d’un puzzle. On décèle alors à travers certains détails, les motifs grouillants dans «balles d’argent» ou encore les globules rouges dans «Sang pour sang», quelque chose qui vit. Nous sommes dans l’intervalle régulier d’un monde dédoublé, peuplé de réminiscences, à la fois consumé et régénéré : Franca Ravet inocule une dimension organique à ses peintures. L’oeuvre de Franca Ravet est un capharnaüm structuré, une écriture automatique maîtrisée. Par ses graphies juxtaposées, enchevêtrées, l’artiste nous plonge au coeur d’un parcours mémoriel qui nous rassemble autour d’un vécu universel.

Entre déséquilibre et harmonie, Franca Ravet cristallise sa propre introspection : son geste induit la volonté de comprendre, de cerner, de faire le contour ou le détour de soi. Son croisement identitaire résonne en chacun de nous, et met en lumière la divergence intrinsèque de l’être qui, potentiellement, nous hisse vers un dépassement de soi. 

GALERIE MARTINE EHMER
200 Rue Haute – 1000 Bruxelles
+32 473 59 02 85


0 Partages