03▷28/02 – OLIVIER KOSTA-THÉFAINE – ARIA DI ROMA – GALERIE RABOUAN MOUSSION – PARIS

03▷28/02 – OLIVIER KOSTA-THÉFAINE – ARIA DI ROMA – GALERIE RABOUAN MOUSSION – PARIS

Exposition personnelle Aria di Roma d’Olivier Kosta-Théfaine du 03 au 28 février à la Galerie Rabouan Moussion, Paris.

Vernissage le samedi 03 février de 10h à 21h

“Regarder la ville d’une manière différente, l’observer en détail. C’est le principe de mon travail, les choses que les autres ne regardent pas ou négligent.” Olivier Kosta-Théfaine, 2015 

“Olivier Kosta-Théfaine revendique un parcours en marge.
De cet horizon périphérique, de ce décentrement, il en déduit le récit de son apprentissage et une œuvre singulière. Aria di Roma est le résultat de son séjour à Rome, une ville patrimoniale dont l’histoire est intimement liée à celle du musée.
De l’herbier au musée en passant par la cartographie, l’artiste s’intéresse à la manière dont les formes sont arrachées à leur contexte et accèdent ou non au statut de fragments précieux.
Qu’ils soient nobles ou vulgaires, empreints de leur classement ou déclassement, Olivier Kosta-Théfaine nous offre une vision “dé-hiérarchisée” de notre quotidien.”
Julien Fronsacq (Extrait du texte accompagnant Aria di Roma)

« (…) Je sors de la Villa pour observer les détails de la ville musée et au- delà. Il y a ce que le touriste entreprend d’aller voir, aidé de son guide, et ce sur quoi je décide de m’arrêter. Un mug à l’effigie du Pape, différents types d’articles bon marché pour touristes. Et chaque jour un décor différent, un ciel aux couleurs flamboyantes : une peinture de la Renaissance ou la reproduction made in China d’un ciel romain. Une grille anti-intrusion révèle un potentiel autre et agit comme un temps de pause. Des petits monuments composés de coquillages trouvés dans la rue ou ramassés sur la plage semblent rivaliser avec les conques des palais et fontaines du centre ville. Un bloc de béton prélevé au Corviale prend le nom de Palazzo, tandis que le bois précieux du grand pin parasol est transformé en petit meuble de la grande distribution. Des traces sur les murs de la ville, autant de “potentiel-peinture”, ou la rencontre avec une fleur confectionnée à l’aide de bandes de scotch brun : elle a été dessinée sur la façade en marbre d’un bâtiment squatté dans le quartier de l’E.U.R. L’Aria di Roma c’est Neuilly-Sarcelles, les deux banlieues de Versailles racontées par les fleurs, et le Ponentino, ce cadeau rafraîchissant en provenance directe de la banlieue… (…) ». Olivier Kosta-Théfaine

 

Galerie Rabouan Moussion
11 rue Pastourelle, 75003 Paris
www.rabouanmoussion.com

Exposition_Olivier Kosta-Théfaine_Aria di Roma_Galerie Rabouan Moussion
Un petit monument, Coquillages trouvés (Ostia), pots en terre, fontaine en béton, mortier adhésif, peinture Liquitex vert phtalocyamine 7 (nuance bleue), 10 ex, dimensions variables, 2017

 



RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn