[EXPO] 20 au 28.07 – CEDRIX CRESPEL – MON DOMICILE CONJUGAL – Galerie Marcel Strouk Paris

[EXPO] 20 au 28.07 – CEDRIX CRESPEL – MON DOMICILE CONJUGAL – Galerie Marcel Strouk Paris

 Exposition personnelle MON DOMICILE CONJUGAL de CEDRIX CRESPEL sous le commissariat de la Fondation Montresso du 20 au 28 juillet à la Galerie Marcel Strouk, Paris Rive Gauche.

L’exposition MON DOMICILE CONJUGAL de CEDRIX CRESPEL a été produite à la résidence d’artistes Jardin Rouge, Marrakech.  Cette exposition entre dans le cadre de la programmation OFF de la fondation Montresso.

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie » – François Truffaut
Dans sa volonté de promouvoir les artistes de la résidence Jardin Rouge hors les murs, la fondation Montresso est honorée de présenter, à l’invitation de la galerie Marcel Strouk à Paris, l’exposition « Mon Domicile Conjugal » de l’artiste Cédrix Crespel.
Au milieu des années 90, conscient de la nécessité qu’un artiste doit s’ancrer dans sa culture, Cédrix Crespel abandonne le dessin académique pour inventer un langage figuratif issu de la génération « Computer ».
Cédrix Crespel accorde la première place aux femmes dans sa peinture. L’artiste décline des images de femmes indépendantes et passionnées qui se jouent des rôles que la société veut bien leur accorder. Il est celui, qui nous apprendra, de gré ou de force, à nous défaire de nos certitudes pour entrer dans un univers où ses Femmes se plaisent d’être ainsi convoitées. Il aime, il peint…et parfois l’inverse. Comment vivre et comment s’aimer est la préoccupation dévoilée dans son questionnement artistique.
Depuis plus de trois années, lors de ses venues à Jardin Rouge -Marrakech, Cédrix Crespel a entamé une conversation amoureuse avec son altérité féminine par l’intermédiaire de photographies envoyées quotidiennement par sa muse à son interprète. Il s’agit pour Cédrix Crespel, dans cette relation « Hors Champ », étroite et singulière, d’installer une tension sensuelle entre le peintre et sa muse. Montrant que cet amour est arrivé à ce point de maturité, Cédrix Crespel mène son récit artistique par des bruissements d’Elle. Autour de l’abstraction, le regardeur n’observe plus de l’extérieur l’univers du peintre, il est à l’intérieur de l’œuvre où l’invisible devient visible.
S’unir à elle, la désirer est une étape nécessaire pour son geste créatif. Sa femme émotionnée, prête à l’abandon hante ses obsessions. La gamme chromatique déborde et révèle une profondeur unique. Peintre du sentiment, son oeuvre décrit en filigrane par la composition et les choix des couleurs, les émotions, les impulsions d’une vie qui se nouent et se dénouent dans un voyage imprévisible. Un nouveau langage né…mystérieux et ambigu. Ses tableaux sont une fenêtre ouverte sur ses préférences, ses fantasmes, ses fétiches et ses détails intimes. Il aime sa muse comme une icône. C’est finalement elle qui décide des moments forts qui font basculer sa peinture vers une certaine insoumission.
Dans la série « Mon Domicile Conjugal » présentée à la galerie Marcel Strouk du 20 au 28 juillet, Cédrix Crespel nous présente les sous-bois de son intimité et révèle l’amour comme puissant révélateur de sa peinture.

Galerie Marcel Strouk, Paris Rive Gauche

23 rue de Seine, 75006 Paris
Ouverte du mardi au samedi, de 11h à 19h
Cédrix Crespel, Les Jambes, 2017
Cédrix Crespel, Les Jambes, 2017

 

Cédrix Crespel, Lui, 2017
Cédrix Crespel, Lui, 2017


156 Partages