« RESURGENCES » exposition de Camille MASSON-TALANSIER

François Beauxis-Aussalet

« RESURGENCES » exposition de Camille MASSON-TALANSIER

166 166 visiteurs ont vu cet évènement.

Camille MASSON-TALANSIER sera à l’honneur à RESIDENCE Galerie BIARRITZ, où elle exposera trois séries de tableaux et de dessins, inspirées de ses séjours dans l’hémisphère austral et par le Pays basque d’où elle vient et où elle habite aujourd’hui.

RESURGENCES

De longs séjours passés dans d’âpres climats, où l’eau n’était que salée, où l’eau qui tombait du ciel en providentiels torrents était chaude et gorgée de colère, seule la fraîcheur des cascades et des torrents, loin des bêtes inquiétantes de la Mer d’Arafura, me désaltérait.

Résurgences de lieux qui ne furent ni paradis ni perdus et qui continuent à travailler mon subconscient : je cherche aujourd’hui à me désaltérer à des sources plus spirituelles que telluriques.

Mais ces lieux aux confins du monde gardent leur part de mystère sombre où l’Homme comme dans l’Espace n’est que fourmi, où l’Homme peut mourir cent fois de soif, de faim, être dévoré ou tomber dans un ravin, le rendant plus humble et reconnaissant.

Résurgences se prolonge dans une série sur le Pays basque, lieu de fraîcheur et d’eau claire où l’esprit et la matière ont trouvé leur union

NOUVELLE ZELANDE

De longues années en Australie, plongée au quotidien dans ses aridités et ses jungles ne me préparèrent pas à la nature primitive de la côte ouest de l’île sud de la Nouvelle Zélande.

Le vert d’écume de vagues et de vie verte en décomposition d’où bruissaient des oiseaux furtifs camouflés, des plantes des glaces grises se mélangeaient à des cycads géants en désordre parfait , inspirant cette exposition d’une centaine de tableaux verts qui se bousculent côte à côte.

C’est une Amazonie des Terres Froides, terres au bout du monde, soulevées par des mers enragées, des algues noires comme des filaments de pneus caoutchouc, terres australes intactes du choc brutal de leur enfantement, baignées d’eau et de présence.

On rentre dans cet univers sur la pointe des pieds, en écoutant le silence habité de la forêt et en se plaçant sur le promontoire pour mieux surprendre les ombres et les éclairs de lumière émanant des kauris et des lins géants.

GROOTE EYLANDT

Territoire du Nord, Australie, 2012, avant mon retour en France.

Île en forme d’animal, brutale et forte, hostile même. Habitée par 12 tribus aborigènes et une gigantesque mine qui continue de piller du noir manganèse pour des circuits de téléphone. Un monde lointain et secret qui garde ses distances avec les villes lisses de Sydney et Melbourne. Île avec ses codes, ses grottes remplies de peintures rupestres et ses songlines.

Je m’y suis trouvée quelques semaines pour une mission périlleuse qui concernait les femmes de l’île et moi.

Dépossédée par les hommes du clan de toute mission, les femmes n’ayant pas le droit à l’œuvre picturale pour des raisons claniques, je me suis retrouvée dans une petite cabane brûlante sur pilotis à peindre sur des sacs en papier du shop local et des pigments que je ramassais au sol.

Noir manganèse, ocres, kaolins

Copyright © 2021 Camille Masson-Talansier

Dossier de presse

Pour vous inscrire à cet évènement, envoyez vos informations par e-mail à contact@residence.gallery .

S’inscrire en utilisant une messagerie en ligne : Gmail / AOL / Yahoo / Outlook

 

Date et heure

18-10-2021 - 14:00 à
27-11-2021 - 18:00
 

Types d’évènements

 

Catégorie de l’évènement

Partager avec des amis