comme neige au soleil – 05/02 au 04/04 – Espace Beaulieu, Bordeaux

comme neige au soleil – 05/02 au 04/04 – Espace Beaulieu, Bordeaux

Exposition comme neige au soleil avec Axel Ingé, Béatrice Pontacq, Tommy Vissenberg du 05 février au 04 avril 2020 à l’Espace Beaulieu, Bordeaux.

Vernissage mercredi 5 février 2020, à 18h30

Visites commentées :

mardi 18 février 2020 à 15h
samedi 14 mars 2020 à 11h

et mercredi 18 mars 2020 à 18h.
Renseignements et inscriptions
à l’accueil de
l’Espace Beaulieu.

L’Espace Beaulieu invite trois artistes bordelais à présenter une sélection d’œuvres récentes autour de la thématique de la perception de la lumière : exposition “comme neige au soleil” du 5 février au 4 avril 2020 curatée par Adélaïde Sieber (La Base sous-marine) et Corinne Szabo (professeure d’histoire des arts en classes préparatoires aux grandes écoles), dessins, peinture et installation d’Axel Ingé, dessins et peintures de Béatrice Pontacq, dessins et céramiques de Tommy Vissenberg.

Axel Ingé travaille sur l’image de la lumière et l’idée de lueur originelle au travers de peintures de néons inlassablement mis en contexte et déclinés. Béatrice Pontacq explore le motif du nuage, là encore proposé en de multiples variations de forme, de format, de densité. Tommy Vissenberg observe les comportements formels et spatiaux nés de l’association du papier et de la matière. Investissant différents espaces, du hall d’accueil à la chapelle de la Maison Saint-Louis Beaulieu (installation Axel Ingé) en passant par les salles de restaurant, ces trois approches tendent à livrer des interprétations à la fois personnelles et universelles de ce qui se joue dans l’intervalle entre l’origine de la couleur et la somme de toutes les autres.

“Scientifiques dans leur méthode mais poétiques et sensibles dans leur but, Axel Ingé, Béatrice Pontacq et Tommy Vissenberg réalisent sans relâche des motifs sériels (néons / nuages / modules de faïences obtenus à partir de pliures de papier) afin d’en explorer toutes les possibilités perceptives de teinte, de saturation et de luminance. Chaque motif se concentre sur le blanc, perçu comme cette réalité première, pure, indécomposable, couleur du commencement qui préside à dispersion et à la dissolution de toutes les couleurs spectrales.
Si le terme spectre (du latin spectrum, fantôme) a été à l’origine utilisé par Newton (L’Opticks, 1704) pour désigner la suite ininterrompue de couleurs obtenue par le passage de la lumière blanche à travers un prisme, il devient, ici, la désignation d’un espace subjectif, trouble, éblouissant et sans cesse changeant dont les motifs choisis par les artistes tentent de capter l’essence. Subissant les phénomènes météorologiques (les nuages de Béatrice Pontacq) ou les effets spatiaux du lieu (Blanc d’Espagne sur les vitres pour Axel Ingé ou variations des pigments sur les modules de Tommy Vissenberg), ces évanescences offrent à l’homme la capacité de recevoir toute la pleine luminosité du monde.”

Corinne Szabo

Axel Ingé, Béatrice Pontacq et Tommy Vissenberg sont membres du collectif d’artistes grŒp. Ils vivent à Bordeaux, leurs ateliers sont installés à l’Annexe b., ateliers d’artistes de la Ville de Bordeaux.

Espace Beaulieu
145 rue de Saint-Genès, 33000 Bordeaux
Exposition présentée du lundi au vendredi, de 8h à 20h,
et le samedi de 8h30 à 18h.