08/09 ▷ 05/01/19 – CIRCULEZ ! MOBILITÉ : MAIS OÙ VA-T-ON ? – MAIF SOCIAL CLUB PARIS

08/09 ▷ 05/01/19 – CIRCULEZ ! MOBILITÉ : MAIS OÙ VA-T-ON ? – MAIF SOCIAL CLUB PARIS

Evénement CIRCULEZ ! Mobilité : mais où va-t-on ? d

CIRCULEZ ! Mobilité : mais où va-t-on ? Expo, performances, soirées 3×1, ateliers : le MAIF Social Club vous propose de septembre 2018 à janvier 2019 de réfléchir autour des nouvelles formes de mobilité.

No sin mujeres, réclame-t-on en Espagne. Pas sans les femmes, le cri de ralliement d’un mouvement lancé par des analystes, politologues, économistes, juristes, professeures universitaires, ou encore journalistes qui refusent de participer aux conférences, où aucune experte n’est invitée.
En France, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, présentait début 2018 une feuille de route « Égalité Femmes/Hommes » imposant des objectifs chiffrés de programmation d’artistes femmes aux structures publiques labélisées.
Pour cette rentrée 2018, le Maif Social Club s’engage, à son tour, à mener une programmation égalitaire et paritaire, que ce soit dans le cadre des débats d’idées ou des performances artistiques (soirées 3×1), de l’exposition Escales en vue ou des ateliers.
Pendant trois mois, à l’automne 2018, nous accueillerons donc 47 intervenantes et 47 intervenants, tous invités à prendre la parole sur la question de la mobilité.

Exposition ESCALES EN VUE sous le commissariat de Anne-Sophie Bérard réunissant les oeuvres des artistes Stéphanie Lagarde, Antonin Fourneau, Cécile Babiole, Samuel Rousseau, Baptiste César & YoNi DouKHan, Jean-Christophe Norman, Laurent Tixador, Matthieu Tercieux, Flavien Théry, Charlotte Charbonnel, Dorota Buczkowska, Kate McLean au Maif Social Club, Paris.

Vernissage le samedi 6 octobre de 14 h à 19 h, entrée libre.

« Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est. » Marcel Proust, La prisonnière

“Il y a, dans le concept de la mobilité, quelque chose d’éminemment lié à notre désir d’évolution. Que l’on soit motivé par la nécessité ou le désir, nous nous déplaçons parce que nous voulons avancer, accéder, atteindre quelque chose, quelque part, quelqu’un. Mais l’essentiel n’est pas d’aller loin, ni d’aller vite, ni même d’aller vers : il s’agit simplement d’aller. C’est-à-dire considérer l’acte du déplacement comme un sujet en soi, comme un territoire de sens et de construction. Comprendre notre mobilité, c’est ainsi comprendre ce que nous sommes. La destination, la cadence, le chemin, le véhicule… Tout devient lan- gage.

L’exposition est un voyage à travers les yeux de douze artistes, tous poètes autant qu’explorateurs. Grâce à une multitude de ressources employées, de chemins empruntés et de destinations visées, ces artistes rencontrent l’ailleurs à l’autre bout du monde ou juste en bas de chez eux. Ils en rapportent un souvenir éternel ou une trace éphémère. Avec l’imaginaire comme clé de leurs dépla- cements, ils rêvent à l’infinité du monde, explorent des territoires réels ou fan- tasmés, inventent leurs transports, leurs périples et décident de leurs règles et de leurs rythmes…

En nous ouvrant à d’autres points de vue et d’autres regards, cette exposition nous incite à réfléchir aux motivations et au sens de nos propres déplacements, puisqu’ils participent à la construction de nous-mêmes, autant qu’à notre société. Décider de sa mobilité, c’est décider de sa vie.” Anne-Sophie Bérard,

MAIF SOCIAL CLUB
37 rue de Turenne, Paris 3e

 

 

MAIF Social Club Paris



0 Partages