Charlotte Moorman. Think Crazy – 12/11 au 12/04 – Château de Montsoreau – Musée d’art contemporain

Charlotte Moorman. Think Crazy – 12/11 au 12/04 – Château de Montsoreau – Musée d’art contemporain

Jusqu’au 12 avril 2020, le Château de Montsoreau-Musée d’art contemporain consacre une exposition à Charlotte Moorman, véritable légende de la création contemporaine internationale.

Think Crazy s’éloigne de l’image réductrice de « topless cellist » affublée à Charlotte Moorman depuis sa performance de « l’Opera Sextronique » de Nam June Paik pour présenter l’artiste inclassable, iconoclaste et radicale à la fois violoncelliste, performeuse et organisatrice d’événements et médiatrice de l’avant-garde.

Charlotte Moorman. Think Crazy s’articule autour de deux grandes thématiques : le répertoire de Moorman en tant qu’artiste et son travail en tant que fondatrice et organisatrice de l’Annual New York Avant-Garde Festival. Elle comprend des œuvres d’une grande variété : photos, vidéos, archives, éphémeras provenant des archives privées de l’artiste. Plusieurs œuvres iconiques jalonnent le parcours comme Cut Piece de Yoko Ono, que Charlotte Moorman aurait interprété près de 700 fois dans sa carrière et au cours de laquelle le public est invité à découper sa robe rouge pour en emporter un bout ; ou Bomb Cello, où elle apparaît jouant du violoncelle sur une bombe avec des fleurs tressées en guise d’archet. Les éphéméras issus de ses archives personnelles témoignent d’une production prolifique comme l’intégralité des affiches des 15 éditions du festival d’avant-garde.

« Pour moi, le festival d’Avant-Garde est son oeuvre d’art, une oeuvre dans laquelle elle a donné une tribune aux artistes d’Avant Garde… Elle était très naïve mais avisée. Beaucoup de gens l’ont probablement perçue comme étant très habile parce qu’elle a accompli beaucoup de choses. Mais en fait, elle était mue par une énergie faite d’amour, de naïveté et de beauté… »

Yoko Ono, documentaire Topless Cellist, réalisé par Nam June Paik

Nommée la « Jeanne d’Arc de la Nouvelle Musique » par le compositeur Edgar Varèse, Charlotte Moorman est figure majeure de l’avant-garde des années 1960-1970. Inspirée par John Cage, selon lequel les bruits du monde sont comme source de création, elle développe alors un nouveau rapport à l’interprétation, y introduisant une démarche créative fondée sur l’aléatoire. Charlotte Moorman brise la frontière entre interprétation et création, traditionnellement instituée dans la musique classique. Pour elle, la pièce n’existe que par elle et pour elle-même.

Visuel de présentation : Charlotte Moorman, performance, 1971.
Crédit photo : Takahiko Iimura

Château de Montsoreau-Musée d’art contemporain
49730 Montsoreau
Ouvert tous les jours de 12h à 18h

Dites que vous venez de la part de Point contemporain pour avoir un tarif réduit sur le billet d’entrée

Créé en avril 2016 à l’initiative du collectionneur français d’art contemporain Philippe Méaille, le Château de Montsoreau-Musée d’art
contemporain est un lieu radical, engagé, vivant.
Sa collection permanente est le plus important fonds mondial d’oeuvres du mouvement Art & Language.
Il est situé à deux heures de Paris, dans le Val de Loire Patrimoine mondial de l’Unesco.