06 ▷ 28/10 – BENJAMIN LOYAUTÉ – L’EXPÉRIENCE DE L’ORDINAIRE – PALAIS DE LA PORTE DORÉE PARIS

06 ▷ 28/10 – BENJAMIN LOYAUTÉ – L’EXPÉRIENCE DE L’ORDINAIRE – PALAIS DE LA PORTE DORÉE PARIS

Exposition L’Expérience de l’ordinaire de Benjamin Loyauté sous le commissariat de Gaël Charbau du 06 au 28 octobre au Palais de la Porte Dorée, Paris.

Inauguration lors de Nuit Blanche 2018

Intégré pour la première fois au parcours officiel de Nuit Blanche 2018, le Palais de la Porte Dorée présente une installation inédite en France, L’expérience de l’ordinaire, une commande de Rubis Mécénat cultural fund à Benjamin Loyauté.

Ce nouveau chapitre de l’œuvre évolutive de Benjamin Loyauté, composé de plusieurs installations – film, sculpture et performance – continue la reflexion sur la magie de l’ordinaire et l’importance de l’héritage immatériel dans nos sociétés.

Pour sa première exposition personnelle en France, le Musée national de l’histoire de l’immigration, en association avec Rubis Mécénat cultural fund, invite Benjamin Loyauté a présenter dans le cadre de Nuit Blanche 2018, le nouveau chapitre de son œuvre évolutive.
Le projet, qui a débuté il y a 4 ans, aborde ici l’importance de l’héritage immatériel dans nos sociétés.

Intitulée L’expérience de l’ordinaire, l’exposition invite les visiteurs à s’interroger sur le paradoxe et la radicalité que révèlent le rapport aux choses simples qui nous entourent et nous échappent. Benjamin Loyauté sonde ici les actions et les narrations que celles-ci procurent à notre existence et qui peuvent avoir une valeur inestimable. L’ordinaire est la matérialisation d’un invisible plus collectif qu’il n’y parait. L’artiste remet ainsi en cause notre perception de cet ordinaire dans une alchimie du réel et de l’action, du profane et du sacré, de l’utile et du futile pour atteindre non seulement nos individualités mais aussi le collectif qu’il touche et rassemble.

« Face aux bouleversements de notre histoire actuelle, où l’impuissance et l’immobilisme dominent, Benjamin Loyauté a choisi de travailler avec ce qui est peut-être le plus petit dénominateur commun de nos civilisations : un simple bonbon parfumé à la rose, symbole de souvenirs, de partage, de dialogue, d’humanité. Grâce à ce « Louloupti » et aux divers projets auxquels il donne naissance, l’artiste nous entraine dans une aventure tentaculaire qui dépasse toutes les frontières administratives et esthétiques, où la sensibilité et l’attention portée à l’autre redeviennent le centre de nos existences. »
Gaël Charbau, directeur artistique de Nuit Blanche 2018 et commissaire de l’exposition

Visuel de présentation : Benjamin Loyauté, To Whom it May Concern 2016, KANAL – Centre Pompidou © Joeren Verrecht, courtesy l’artiste

Musée national de l’Histoire de l’Immigration
Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil 75012 Paris



16 Partages