23/02▷14/04 – THIBAULT BRUNET | ISABELLE LE MINH – DÉJÀ VU – KEHRER GALERIE BERLIN

23/02▷14/04 – THIBAULT BRUNET | ISABELLE LE MINH – DÉJÀ VU – KEHRER GALERIE BERLIN

Exposition de Thibault Brunet et Isabelle Le Minh du 23 février au 14 avril 2018 à la Kehrer Galerie Berlin.

Vernissage vendredi 23 février de 19h à 21h.

Commissariat d’exposition : Sonia Voss

Thibault Brunet et Isabelle Le Minh, dont les œuvres ont été exposées à plusieurs reprises dans des institutions françaises, traitent toutes deux de la réactivation des images et jouent avec notre culture visuelle collective.

Thibault Brunet (né en 1982) se décrit comme un «photographe sans caméra». Un de ses champs d’expérimentation est le jeu vidéo «Grand Theft Auto», dont il explore l’espace pour créer des images rêveuses plus proches de l’héritage visuel du romantisme que de l’esthétique des jeux vidéo (»Vice City«, 2007- 2013). Dans une autre série, il travaille avec des images de bâtiments isolés dans les banlieues, modélisés en 3D par leurs propres habitants et trouvés sur Google Earth. À travers le processus d’appropriation, Brunet construit une typologie qui se déploie dans une palette chromatique subtile (»Typologie du virtuel«, 2014-2016). Plus récemment, dans le cadre d’un partenariat avec Leica, Brunet a parcouru la côte d’Opale dans le nord de la France avec un scanner 3D. Les images «photographiques» extraites des données, malgré le processus très technique, confèrent aux paysages un profond sentiment d’irréalité («Territoires nationaux», 2016-2017).

Isabelle Le Minh (née en 1965) traite de l’histoire théorique, artistique et technique de la photographie. Une partie de son travail s’appelle «After Photography»: elle comprend la série «Objektiv (2015)», une collection de photographies de vieilles lentilles de caméra qui forment un hommage typologique à Bernd et Hilla Becher. »Trop tôt, trop tard» (2008) renvoie à l’idée de «instant décisif» d’Henri Cartier-Bresson. L’artiste a enlevé les figures humaines des images emblématiques du maître français comme si elles avaient été tournées «trop tôt» ou «trop tard». »Darkroomscapes« (2012) sont des images de plateaux de développeurs qui ont été prises dans la chambre noire – pour l’artiste un espace méditatif régi par le «temps analogique» – qui nous rappelle les «paysages marins» contemplatifs de Hiroshi Sugimoto.

 

Kehrer Galerie
Potsdamer Straße 100, 10785 Berlin

www.kehrergalerie.com

 

Isabelle le Minh
Isabelle le Minh

 

Thibault Brunet
Thibault Brunet

 



23 Partages