21/02▷21/05 – BROOMBERG & CHANARIN – DIVINE VIOLENCE – CENTRE POMPIDOU PARIS

21/02▷21/05 – BROOMBERG & CHANARIN – DIVINE VIOLENCE – CENTRE POMPIDOU PARIS

Exposition Divine violence de Broomberg & Chanarin sous le commissariat Florian Ebner du 21 février au 21 mai à la Galerie de photographies, forum-1, Centre Pompidou, Paris.

Dans la Galerie de photographies, le Centre Pompidou présente pour la première fois une pièce monumentale des artistes Adam Broomberg et Oliver Chanarin, Divine Violence, récemment entrée dans la collection.

La violence et son questionnement sont au centre de la démarche artistique de ce duo, qui fête en 2018, vingt ans de coopération.

Cette installation, composée de 57 cadres correspondant chacun à un livre de la Bible et rassemblant les 721 feuillets de l’ouvrage, est radicale et provocante. Elle met en relation la violence manifeste exprimée dans la Bible avec celle des images du monde aujourd’hui.

Pour réaliser cette série, les deux artistes se sont inspirés de la Bible personnelle de Bertolt Brecht – qu’il annota et illustra d’images découpées dans la presse pendant la seconde guerre mondiale. Ils reprennent ainsi pour leur part la Bible du roi Jacques, dite aussi King James Version (1611), qu’ils illustrent chapitre par chapitre, sans explication ni commentaire, en collant des impressions de photographies issues de l’Archive of Modern Conflict. Cette collection privée qui rassemble des dizaines de milliers d’images vernaculaires, de presse ou amateur, est sans aucun doute la collection photographique qui a le plus abondamment archivé la violence et l’absurdité de la guerre. Sur chaque page de texte le duo souligne en rouge un passage en correspondance avec l’image choisie. Par ce procédé dépouillé, d’une implacable efficacité, Broomberg et Chanarin confrontent le texte saint aux photographies anonymes de l’Archive of Modern Conflict et mettent ainsi en évidence les icônes et les stéréotypes visuels de la violence.

Par l’ampleur de son sujet (la Bible) et par la radicalité de la méthode, Divine violence est l’opus magnum de ces deux « artistes-éditeurs ».
L’exposition dévoile également les sources d’inspiration d’Adam Broomberg et d’Oliver Chanarin : livres éducatifs et de propagande, illustrés de photographies qui dénoncent, ou au contraire glorifient, la violence. Parmi ces ouvrages des années 1920 et 1930 se trouvent les travaux de penseurs qui mettent tous à contribution le montage et la photographie pour appuyer et diffuser leur idéologie, quelle soit conservatrice ou progressiste.

Adam Broomberg (né en 1970, Johannesburg, Afrique du Sud) et Oliver Chanarin (né en 1971, Londres, Royaume-Uni) sont des artistes qui vivent et travaillent entre Londres et Berlin. Ils sont professeurs de photographie à la Hochschule für bildende Künste (HFBK) à Hambourg, en Allemagne. Ensemble, ils ont eu de nombreuses expositions personnelles, dont le Hasselblad Center (2017). Leurs œuvres sont conservées dans de grandes collections publiques et privées.

Au même moment, le Centre Pompidou présente en Galerie 4, une rétrospective de l’œuvre du photographe David Goldblatt. Comme lui, Broomberg et Chanarin sont originaires d’Afrique du Sud. Leurs visions documentaires se répondent, tout en se contrastant ; celle des deux artistes puisant leur inspiration dans la prolifération des images d’un monde médiatisé.

 En collaboration avec l’ Akademie der Künste, Berlin.

Visuel de présentation : Adam Broomberg et Oliver Chanarin, Divine Violence, Genesis 2013
Ensemble de 57 cadres contenant 721 feuillets . épreuve à jet d’encre pour les éléments texte et image
© Broomberg & Chanarin, Adagp 2018 © Centre Pompidou / Dist. RMN-GP

Centre Pompidou
75191 Paris cedex 04 

Exposition ouverte de 11h à 21h tous les jours, sauf le mardi
Tarif Entrée libre



English English Français Français Italiano Italiano
0 Partages