18/05▷30/06 – WALTERCIO CALDAS – GALERIE XIPPAS GENÈVE

18/05▷30/06 – WALTERCIO CALDAS – GALERIE XIPPAS GENÈVE

Exposition personnelle de Waltercio Caldas du 18 mai au 30 juin à la Galerie Xippas, Genève.

La galerie Xippas est heureuse de présenter une exposition de l’artiste brésilien Waltercio Caldas. Figure majeure de l’art contemporain en Amérique latine, il revient à Genève après plus de 20 ans – son œuvre ayant fait l’objet d’une exposition personnelle au Centre d’Art Contemporain en 1995 – avec un ensemble de sculptures réalisées au cours de ces dernières années.

Waltercio Caldas commence sa pratique artistique dans les années 1960, époque marquée par l’apparition du mouvement appelé « Néo-Concrétisme », dans lequel il s’inscrit. Les artistes « néo-concrets » rejettent une approche rationaliste de l’art, pour une vision davantage phénoménologique et moins scientifique de la pratique artistique.

« Le minimum de matériau physique révèle le maximum d’énergie latente de l’espace »1

Voici comment Guy Brett, écrivain et curateur, qualifie le travail de Waltercio Caldas qui depuis plus de cinq décennies place au cœur de son œuvre le processus de la perception et les relations entre le regard et la réflexion. Il fait coexister des formes extrêmement pures, presque minimalistes mais d’une complexité conceptuelle rare. Ses sculptures aussi présentes qu’immatérielles, donnent à voir aussi bien des objets que l’espace entre ces objets mêmes.

Caldas pousse ainsi à l’extrême dans ses œuvres le paradoxe entre présence et absence, transparence et opacité. Ce paradoxe est renforcé par le jeu de miroirs, récurrent dans sa pratique. À nouveau, il s’agit de l’idée de la réflexion que l’artiste développe sans avoir recours au miroir même. En créant plusieurs plans où les lignes et les objets se substituent aux reflets les uns des autres, l’artiste crée un miroir en trois dimensions et matérialise l’idée de la réflexion, processus qu’il appelle « la déconstruction fonctionnelle du miroir »2. Ainsi Caldas dépasse la dualité entre présence et absence, positif et négatif, et parvient à une fusion paradoxale et fragile entre réalité tangible et pensée.

1. Guy Brett, « Taking Liberties » in Waltercio Caldas, in Conversations with / En Conversacion con Ariel Jimenez, introduction by Guy Brett, Fundacion Cisneros, New York, 2016.
2. Waltercio Caldas, in Conversations with / En Conversacion con Ariel Jimenez, introduction by Guy Brett, Fundacion Cisneros, 2016, New York, p.76.

Visuel de présentation : Vue d’exposition, Waltercio Caldas, Galerie Xippas, Genève, Suisse, 2018 © Annik Wetter

Galerie Xippas
Rue des Bains 61, 1205 Genève

 

Waltercio Caldas_Galerie Xippas_Genève_Suisse_© Annik Wetter
Vue d’exposition, Waltercio Caldas, Galerie Xippas, Genève, Suisse, 2018 © Annik Wetter

 



0 Partages