17/02▷20/05 – SOLEILS ÉLECTRIQUES – MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE VANNES

17/02▷20/05 – SOLEILS ÉLECTRIQUES – MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE VANNES

Exposition collective Soleils électriques du 17 février au 20 mai au Musée des Beaux-Arts de Vannes.

 
L’exposition Soleils électriques sous le commissariat de Vincent-Michaël Vallet, Françoise Berretrot et Marie-Annie Avril rassemble les artistes Raphaël Barrois, Lola Burgade, Quentin Montagne, Raphaëlle Peria, Nicolas Pesquier, Laurent Petitot, Marie Raffeaneau, Line Simon, Vincent-Michaël Vallet.
Soleils électriques est la suite de l’exposition 327 pas de l’une à l’autre souhaitée par le musée des Beaux-Arts de Rennes en 2017. En prenant place dans le musée des Beaux-Arts de Vannes elle a été souhaitée pour faire écho à l’exposition Contemplations, chef d’oeuvres des églises de Bretagne
Les oeuvres de Soleils électriques proposent d’interroger le spectateur sur cet écart qui existe entre ce que l’on perçoit et ce qui nous dépasse. Où se cache le sublime ? Dans l’habitude, dans ce que l’on contemple ou ce que l’on devine ? Pour certaines des oeuvres, il sera question de sa présence immédiate, pour d’autres, de son absence, ou plutôt de son idée. Comment faire pour aller à sa rencontre ? En tout état de cause, il sera toujours question de lui, car il est le dénominateur permettant de nous rencontrer, avec nous-mêmes mais aussi avec l’autre. Finalement, le sublime nous est commun autant qu’il nous sépare. Pour cette raison, la notion peut être questionnée, étirée, déformée mais seulement pour toujours mieux l’envisager. Notre ligne directive fut de dialoguer avec la vie des gens, leurs histoires, leurs savoirs, leurs voyages, leurs croyances, pour montrer qu’il n’est pas d’art plus proche de nous que celui des artistes d’aujourd’hui. Vincent-Michaël Vallet, extrait du catalogue
 –
Un parcours divisé en trois espaces : 

1. Le paysage : Il commence avec trois œuvres, en lien avec la nature et sa représentation. Parfois, le sublime se manifeste dans certains événements naturels qui nous dépassent. Des paysages photographiés et dessinés entourent une installation contenant les matériaux qui les composent.

 

Salle 1_exposition_Soleils électriques_Musée des Beaux-Arts de Vannes
Salle 1 – Vue de l’exposition Soleils électriques au Musée des Beaux-Arts de Vannes

 

2. Histoire et mythes : Le deuxième espace cristallise les recherches en histoire de l’art et les mythes. Une peinture abstraite, idiome historique que nous reconnaissons tous, fait face aux célèbres effigies de l’histoire de l’art ancrées dans nos imaginaires occidentaux depuis notre plus jeune âge. Au centre, des sculptures illustrent quatre lieux mythiques, elles interrogent la croyance collective d’une société humaine définie.

 

Salle 2_exposition_Soleils électriques_Musée des Beaux-Arts de Vannes
Salle 2 – Vue de l’exposition Soleils électriques Musée des Beaux-Arts de Vannes

 

3. Le temps : L’exposition se termine par des questions qui soulèvent la notion du temps, celui qui nous arrête et celui que nous interrogeons. Une vidéo, une sculpture et une installation se confrontent pour mieux révéler l’importance du présent. 

 

Salle 3_exposition_Soleils électriques_Musée des Beaux-Arts de Vannes
Salle 3 – Vue de l’exposition Soleils électriques Musée des Beaux-Arts de Vannes
 
Musée des beaux-arts de Vannes (appelé aussi Musée de la Cohue)
15 Place Saint-Pierre, 56000 Vannes
www.mairie-vannes.fr/vannesloisirs/musees/musee-des-beaux-arts
 

exposition_Soleils électriques - Musée des Beaux-Arts de Vannes

 

 
2_exposition_Soleils électriques_Musée des Beaux-Arts de Vannes
Vue de l’exposition Soleils électriques au Musée des Beaux-Arts de Vannes

 

3_exposition_Soleils électriques_Musée des Beaux-Arts de Vannes
Vue de l’exposition Soleils électriques au Musée des Beaux-Arts de Vannes

 

4_exposition_Soleils électriques_Musée des Beaux-Arts de Vannes
Vue de l’exposition Soleils électriques au Musée des Beaux-Arts de Vannes
 


RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn