08/09▷20/10 – JULIEN DISCRIT – LE DISCRET ET LE CONTINU – GALERIE ANNE-SARAH BÉNICHOU, PARIS

08/09▷20/10 – JULIEN DISCRIT – LE DISCRET ET LE CONTINU – GALERIE ANNE-SARAH BÉNICHOU, PARIS

Exposition personnelle Le Discret et le continu de Julien Discrit du 08 septembre au 20 octobre à la Galerie Anne-Sarah Bénichou, Paris.

Vernissage le samedi 8 septembre de 15h à 20h

Pour sa seconde exposition à la galerie Anne-Sarah Bénichou, Julien Discrit explore les notions de discret et de continu. La figure du fragment tout autant que le fluide, composent un nouvel ensemble d’œuvres, qui mettent en relief les continuités et discontinuités exprimées dans notre rapport au monde et aux objets. Rivières fossiles, membres fantômes et pierres reconstituées peuplent ainsi cette exposition, dont le temps et la mémoire sont les matériaux principaux.

Est dit discret ce qui est sécable, constitué d’éléments de base irréductibles, de segments répétés. À l’inverse, le continu lui est à l’image du fluide, où la partie ne peut être isolée du tout, où aucun élément n’est indissociable d’un continuum spatial et temporel. Le discret et le continu forment donc la base d’un questionnement sur la nature du monde, irriguant tout aussi bien la science à travers la physique ou les mathématiques, que la philosophie ou encore l’anthropologie.
Ces deux termes proposent deux visions du monde qui semblent irréconciliables, posent un problème sans solution. Ils sont à la fois contraires et complémentaires, les deux ne pouvant se penser autrement que dans leur opposition réciproque dans une sorte de danse sans fin. Cet indéfini constitue le point de départ d’un ensemble d’œuvres qui s’attachent à en extrapoler la portée, et en proposer des implications formelles. Au-delà, il s’agît justement de mettre en relief les rapports de continuités et de discontinuités entre les humains et la nature, ou pour le dire autrement le non- humain. […] 


Julien Discrit est né en 1978 à Epernay (France), il vit et travaille à Paris. La géographie, en tant que tentative pour « décrire le monde » constitue pour Julien Discrit, artiste plasticien français, une source importante de réflexion. Ses œuvres évoquent des espaces aussi bien physiques qu’imaginaires, et cherchent à installer une tension dialectique entre le visible et ce qui reste dissimulé. L’expérience du temps, au travers du parcours et du récit est également essentielle dans sa pratique qui se déploie de l’installation à la performance, de la photographie à la vidéo.
Julien Discrit a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger parmi lesquelles What is not visible is not invisible, au National Museum of Singapore en 2017, Sublime: les tremblements du monde au Centre Pompidou-Metz en 2016, Nature. Culture au Centre d’art contemporain Optica à Montréal en 2016, La Biennale de Lyon en 2011 et 2017, Un nouveau festival, au Musée national d’Art Moderne en 2010. Finaliste du Prix de la fondation d’entreprise Ricard en 2008, Julien Discrit a également été sélectionné pour le Prix Meurice et le Prix Sam en 2016.

Visuel de présentation : Julien Discrit, Mu, tirage pigmentaire, 6,67 x 10 cm, 2018

 

A lire également : JULIEN DISCRIT

 

Galerie Anne-Sarah Bénichou
45 rue Chapon – 75003 Paris

 

Julien Discrit_exposition_Le Discret et le continu_Galerie Anne-Sarah Bénichou_Paris
Julien Discrit, L’Ange de Nagasaki, 2018, tirage pigmentaire, 60 x 70 cm


0 Partages