08▷17/11 – HUIT HEURES NE FONT PAS UN JOUR – LOCAL DE L’ATELIER SUMO LYON

08▷17/11 – HUIT HEURES NE FONT PAS UN JOUR – LOCAL DE L’ATELIER SUMO LYON

Exposition collective Huit heures ne font pas un jour du 08 au 17 novembre au Local de l’Atelier Sumo, Lyon.

Vernissage jeudi 8 novembre à partir de 18h30

L’exposition Huit heures ne font pas un jour sur une proposition de Anne Renaud et Benjamin Collet sur une invitation de l’Atelier SUMO rassemble les artistes Simon Bergala, Cécile Bouffard, Anne Bourse, Corentin Canesson, Amélie Charroin, Grégory Cuquel, Anthony Jacquot-Boeykens, Antoine Medes & Louise Aleksiejew, Laurent Proux, Sarah Tritz, Lucille Uhlrich

Créé en 2010, l’atelier Sumo est un espace de travail et un lieu de diffusion d’art contemporain géré actuellement par 4 artistes (Alain Barthélémy, Valentin Defaux, Julie Kieffer et Olivier Neden) issus respectivement de l’ENSAD Lab (Paris), de l’École des Beaux-Arts de Nancy, de la Villa Arson (Nice) et de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. 
Nous avons travaillé au sein de l’atelier Sumo durant plusieurs années jusqu’à décembre 2017. Nous avons constaté que cet espace avait permis aux différentes pratiques existantes dans ce lieu d’infuser sur les nôtres et vice versa. En somme, des allez et venues de pratiques inconscientes d’un artiste à l’autre , des gestes de peintures que l’on retrouvait en sculpture, des sons qui se retrouvaient mis en images… Une ambiance se dessinait et se dessine encore à Sumo. C’est ce que nous en retiendrons suite à notre départ.
Nous avons été invités en tant qu’anciens résidents de cet atelier à proposer une exposition. Plutôt que de présenter notre travail, nous avons souhaité inviter un certain nombre d’artistes que nous connaissons et dont le travail résonne de près ou de loin avec nos pratiques respectives. Une proposition de commissariat à quatre mains qui, au delà de l’idée de « scène » ou de« génération » , s’apparente plus à la présentation d’une ambiance. Une série de gestes et de propositions qui semblent exister indépendamment les uns des autres mais également les uns avec les autres. Nous constatons avec bonheur que quelque chose semble être à l’oeuvre malgré eux.
Nos lectures sont des espaces qui nourrissent également notre pratique, ainsi, une nouvelle de Virginia Woolf (« Dans le verger » , avril 1923)nous a semblé rassembler, ou faire écho à l’ensemble des travaux des personnes invitées pour cette exposition. 
Ce texte évoque la rêverie d’une jeune fille sur un mode poétique que l’on peut rapprocher de la peinture post-impressioniste et qui a des connotations proustiennes. Il nous a semblé qu’une polyphonie était à l’oeuvre dans ce texte. À la manière d’une ambiance dont les différents acteurs sensoriels nous apparaissaient comme convenir respectivement à chacun des travaux ici présents et, plus généralement, une ambiance diffuse qui est à l’oeuvre dans la famille informelle que représente ces artistes à nos yeux.

LOCAL – Atelier SUMO
3 Passage Gonin, 69001 Lyon, France

Exposition visible sur rendez-vous jusqu’au 17 novembre via mail: sumoatelier@gmail.com



0 Partages