05/09▷15/12 – GAËLLE CHOISNE – TEMPLE OF LOVE –  BÉTONSALON – CENTRE D’ART ET DE RECHERCHE PARIS

05/09▷15/12 – GAËLLE CHOISNE – TEMPLE OF LOVE –  BÉTONSALON – CENTRE D’ART ET DE RECHERCHE PARIS

Expo­si­tion per­son­nelle Temple of love de Gaëlle Choisne sous le commissariat de Lucas Morin du 05 sep­tem­bre au 15 décembre à Bétonsalon – Centre d’art et de recherche, Paris.

Vernissage le mardi 4 sep­tem­bre de 18h à 21h

Bétonsalon – Centre d’art et de recher­che pré­sente TEMPLE OF LOVE, une expo­si­tion per­son­nelle de Gaëlle Choisne (1985, France) consis­tant en une ins­tal­la­tion sculp­tu­rale in situ inter­ro­geant le concept d’amour.

À  Bétonsalon, Gaëlle Choisne ques­tionne la pos­si­bi­lité de l’amour comme atti­tude et forme de résis­tance, créa­teur de liens et source d’actions pro­fon­dé­ment poli­ti­ques. Dans  TEMPLE OF LOVE, l’artiste consi­dère le concept d’amour comme enjeu social, à la fois objet de rap­ports de force et moteur d’actes de cou­rage et de trans­gres­sion. À tra­vers ses sculp­tu­res, ban­niè­res et un ban­quet d’huî­tres sen­suel­les qui sont autant d’offran­des, elle invo­que l’érotisme sub­ver­sif de la déesse baby­lo­nienne Ishtar et les ciga­ret­tes de la figure du vaudou haï­tien Erzulie Dantor. L’artiste mobi­lise le voca­bu­laire de l’archi­tec­ture, des influen­ces orga­ni­ques, les ensei­gne­ments de la per­ma­culture et une abon­dance de matiè­res tex­ti­les pour façon­ner un habi­tat commun. Gaëlle Choisne se réap­pro­prie les attri­buts du temple comme du lieu d’expo­si­tion  : lieu de congré­ga­tion, lieu de parole, lieu de refuge où le regard et le dis­cours se créent et se par­ta­gent.

Sanctuaire, lieu de vie et de ren­contre, l’espace de TEMPLE OF LOVE créé par Gaëlle Choisne accueillera de sep­tem­bre à décem­bre 2018 une série d’invi­ta­tions tem­po­rai­res, per­for­man­ces, inter­ven­tions in situ, ate­liers et confé­ren­ces. Appelées « LUVs », d’après le néo­lo­gisme défor­mant le mot « love » pour en enle­ver la gra­vité, comme un enchaî­ne­ment de flirts, ces excrois­san­ces vien­dront com­plé­ter et contre­dire le propos de l’expo­si­tion, offrant des influen­ces mul­ti­ples, confu­ses et métis­sées.

Gaëlle Choisne est repré­sen­tée par la gale­rie until­then à Paris, où a eu lieu en 2018 sa der­nière expo­si­tion per­son­nelle Hybris.

L’expo­si­tion TEMPLE OF LOVE reçoit le sou­tien de la gale­rie until­then.

Interview de Gaëlle Choisne par Hélène Soumaré pour Point contemporain © janvier 2018

Bétonsalon – Centre d’art et de recherche
9 esplanade Pierre Vidal-Naquet, 75013 Paris



0 Partages