02▷31/07 – JJ PEET, SORCERY SCANNER : WAITING ROOM – GALERIE QUATRE, ARLES

02▷31/07 – JJ PEET, SORCERY SCANNER : WAITING ROOM – GALERIE QUATRE, ARLES

LES RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE ARLES 2018

Sorcery Scanner : Waiting room à la galerie quatre (Arles), est la première exposition personnelle de JJ Peet  en France et également la première consacrée à son double, Sorcery Scanner.
L’exposition s’inscrit dans le parcours « Un été Arlésien » des Rencontres de la Photographie, Arles.
Production : Galerie quatre, OVNI.

Commissariat : Laura Morsch-kihn

Amsterdam, novembre 2017.

Nous sommes dans l’arrondissement Oud West, le long du canal Kostverlorenvaart. La nuit tombe. L’obscurité
commence à se confondre avec Sorcery Scanner, un corps vêtu d’un long manteau noir, aux éclats de miroirs
et au visage anonyme. Il se déplace rapidement, balayant d’un regard, périphérique, l’environnement immédiat,
au rythme de 100 images par seconde. Il est à la recherche de ce qu’il nomme des Times collectors,
les dispositifs optiques de sécurité essaimé dans l’espace public. Et, les appareils photos & vidéos, individuels,
qui, à l’ère numérique, se sont mués en instruments d’auto-contrôle et d’auto-surveillance tout en modifiant
l’usage de nos sens et de notre mémoire car pour Sorcery Scanner ils “ prennent en charge ces moments
dont on ne sait plus se souvenir, que l’on peut simplement voir à travers une image ou un écran “.
Sorcery Scanner est en action.

Il porte sur son dos un gros sac noir contenant, certainement, quelques unes de ses prises d’otages.
Soudainement, il traverse la route et entre au rez-de-chaussée d’un immeuble. Il sort son outil d’observation Eyeball,
un globe oculaire, démesuré, fait main, à partir de terre et de feu. Le lance au sol. Il roule, bruyamment sur quelques
mètres, avant de tournoyer sur lui-même et de se stopper net face à une assemblée de témoins. Le silence tombe.
La lumière s’éteint. La voie est libre. Il franchit la porte et pénètre l’espace en trainant au sol un appareil photo puis
le laisse glisser jusqu’à ce qu’il se heurte à un mur.  Lire la suite

galerie quatre
67 rue du quatre septembre
13200 Arles
contact : Laurent Bourderon
06 09 75 36 50
www.immediats.fr



RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn